Au Chant du coq, les gourmandises de Versailles

S’il y a bien des fois où le voyage vaut la peine, c’est pour goûter de très bonnes pâtisseries. A une vingtaine de minutes de Paris en train, il y a Versailles. Bien connue pour son château, la cité des Yvelines cache quelques merveilles, à l’image de la pâtisserie d’inspiration nippone Au Chant du coq.
Ce lieu sucré est tenu par un pâtissier japonais, Yoshiaki Kaneko, membre Relais Desserts, et surtout passé par de grandes institutions parisiennes tel que Lenôtre, Ducasse ou Ladurée. Quand on connaît le savoir-faire japonais dans le domaine, on ne peut être qu’attiré!
Dans la vitrine, c’est soigné, élégant, l’accueil est parfait. Mon collègue Christophe Amav n’avait pas menti. Voici mes choix entre viennoiseries (excellentes) et gâteaux.

.

LE ROULÉ À LA CANNELLE : feuilletage, noisettes concassées & cannelle.
Prix : 1,50 €.

Bien feuilleté, pas trop beurré, il fit une excellente surprise pour moi. Les quelques noisettes viennent rehausser le goût de la cannelle bien présente. Super ! Quant au prix… j’ai envie de rire par rapport aux parisiens.

.

.
.
.


LE GÂTEAU VANILLE : pâte sucrée, crème frangipane, ganache vanille, chantilly vanille.
Prix : 4,60 €.

Si vous aimez la vanille, il vous plaira. Si vous aimez l’amande (et/ou la galette), il vous plaira encore plus! Un mélange subtil de saveurs douces et de textures dans ce gâteau qui nous fait entrer dans l’hiver et appelle l’épiphanie. J’ai adoré.

.

.
.
.


LA TARTE À LA PISTACHE : pâte sucrée, griottes, sirop de kirsch, crème d’amandes à la pistache, confit de griottes, praliné croustillant de pistache, bavarois à la pistache, chantilly au kirsch.
Prix : 5,10 €.

Comme pouvez l’observer dans la composition, le travail est impressionnant : du jeu de textures aux éléments proposés.
C’est une très jolie tarte, davantage une ode à la cerise qu’à la pistache à mon goût. J’ai beaucoup aimé parce qu’elle parfaitement équilibrée (on ne sent pas trop le kirsch par exemple). Elle manque simplement d’un petit peu de force sur le côté pistache. Jolie création tout de même, pour un endroit qui vaut le détour !

.
.
.

.

Au Chant du coq, 98 rue de la paroisse, 78000 Versailles.

Laisser un commentaire