Jojoandco : l’adresse incontournable du Marché d’Aligre

Si vous faîtes un petit détour par le Marché Beauveau, place d’Aligre, il y a bel et bien une adresse à découvrir, au sein même du marché couvert. Je ne parle pas bien sûr de Blé Sucré à quelques centaines de mètres, mais de Jojo & Co. Un tout petit espace, dans un marché si réputé et dominé par les bouchers, primeurs ou fromagers.

A sa tête, encore une passionnée qui a quitté son travail pour vivre de sa passion : Johanna Roques. Après être passée par Sébastien Gaudard ou la Maison Landemaine, elle ouvre Jojo & Co la pâtisserie du marché en 2014. Même si la cuisine est petite, tout est fait sur place, on peut d’ailleurs la voir de l’extérieur. La pâtissière utilise des produits du marché quand elle le peut. Une petite équipe donc qui sort des fours des biscuits, des brioches, des cakes ou autres scones. Mais surtout de superbes pâtisseries qui changent au gré des saisons. Pour ma première, je ne suis reparti qu’avec un gâteau, mais nul doute que je ne vais pas en rester là.

.

LE MONT-BLANC : pâte sablée farine de châtaigne, crème d’amande, meringue française, crème fouettée, éclats de marrons glacés et vermicelles de marron.
Prix
:
5,10 €.

Il se classe pour moi dans les meilleurs de la capitale (en boutique) en dépit de son socle de pâte sablée. Une très jolie crème de marron, pas d’insert aux fruits, une crème fouettée peu sucrée. Les clés de la réussite.
Attention, il n’est disponible que le week-end.

.
.
.
.


LA BRIOCHE FEUILLETÉE : pâte à croissant, quelques grains de sucre.
Prix : 2,50 €.

Une belle brioche feuilletée, haute et gourmande, pur beurre. Et plus légère qu’on ne pourrait le penser, tel un croissant !

.
.
.
.


TARTE DULCEY-ROMARIN : pâte sucrée, crème onctueuse Dulcey, chantilly romarin, noix de Macadamia.

Prix : 4€.

 

 

Malgré sa simplicité, cette tartelette est élégante. La pâte est parfaitement cuite et ne se casse que lorsqu’on croque dedans. La crème au chocolat Dulcey est très onctueuse et ravive les notes caramélisées du Dulcey. Quant à la Chantilly au romarin, elle est présente en si petite quantité qu’elle ne jure pas avec le reste (heureusement). Du coup l’ensemble reste harmonieux et simple, mais on a davantage affaire à une tarte chocolat qu’à une association qui peut faire peur au premier abord. Un joli moment.

 

 

 

 

 Jojo & Co la pâtisserie du marché, Marché Beauveau, Place d’Aligre, Paris XIIe.

Laisser un commentaire