Ladurée, un brunch en quatre temps

Tout le monde connaît Ladurée : pour ses macarons, pour son côté chic mais accessible, pour ses pâtisseries… Mais dans deux de ses restaurants parisiens, la Maison propose un brunch, somme toute accessible. Alors digne des palaces ou non ? Quels sont les points forts et les points faibles ?
.

Voici la composition du brunch et mes commentaires :

  • L’ŒUF MOLLET / ASPERGES & CHAMPIGNONS : le plat qui accompagne ce brunch. Un œuf mollet super bien cuit, réalisée avec une couche d’asperge autour. De succulents légumes et champignons dessous, et une sauce bien relevée, de quoi commencer parfaitement ce brunch !

  • UN CHOCOLAT CHAUD OU THÉ OU CAFÉ : J’ai pris le chocolat chaud (malgré la chaleur du jour) comme à mon habitude lors d’un brunch ou Tea Time. C’est un des meilleurs que j’ai pu boire, toujours après celui de Lignac, et aussi bon qu’au Shangri-La.

  • UNE ORANGE PRESSÉE OU UN PAMPLEMOUSSE PRESSÉ : très bonne et fraîche (orange pour moi !)

  • UNE SALADE DE FRUITS : salade de fruits correcte. Pour Ladurée je m’attendais à quelque chose de plus sophistiquée, notamment avec des fruits qui sortent du commun. Mais c’était bien frais.

  • UNE SÉLECTION DE VIENNOISERIES (PAIN AU RAISIN, CROISSANT, PAIN AU CHOCOLAT) : des viennoiseries bien fraîches, moelleuses et croustillantes. Un croissant bien beurré. Très bien.

  • UN PETIT CHOCOLAT LE MARQUIS LADURÉE : excellent petit chocolat au lait qui fond sous la bouche.

  • UN YAOURT NATURE « La ferme des peupliers » (Normandie) : je connais cette marque, produit direct de la ferme. Valeur sûre.

  • DU GRANOLA MAISON : fait maison, somme toute classique.
    .
  • UN ASSORTIMENT DE FROMAGES (chèvre, mimolette vieille, comté) : personnellement j’ai apprécié les trois types de fromages. Dommage qu’il n’y en avait pas plus.

  • UN PAIN PERDU SERVI ENCORE TIÈDE : il est présenté comme un pain perdu, mais c’est surtout une brioche perdue. C’est bon mais sans plus. La brioche était très molle, assez spongieuse et surtout pas accompagnée ni de crème ni d’une boule de glace. De cette chaleur, on aurait encore plus apprécié.

  • ASSORTIMENT DE CONFITURES ET MIEL LADURÉE : excellente confiture de framboises, miel des forêts corsé, rien à redire.

  • DES FINGERS AU CHOCOLAT MAISON : des petits sablés, fait maison, qui fondent sous la bouche. Extra.

  • DEUX MACARONS PAR PERSONNE : pas trop de chance au tirage si je puis dire, avec des parfums dits « originaux ». Réglisse, rose, violette, cognac… sur les 6, seul le caramel au beurre salé et le cassis étaient très très bons. Les autres, il faut accrocher.

.

Prix du brunch : 49 €.

.
D’une manière générale, c’est un très brunch très copieux, surtout pour le prix de 49 €, moins cher qu’en palace donc. Nous ne sommes pas en palace, certes, mais le lieu reste sympa même si les serveurs ne sont pas tout le temps très attentifs (obligé de demander du pain plusieurs fois ou de l’eau). On passe un bon moment, dans un beau cadre et des produits de qualité. Petite déception sur la salade de fruits et le Granola, mais le reste était top ! Dommage aussi qu’on ne puisse pas choisir les macarons parce que tomber sur de la rose, de la réglisse, de la violette ou du cognac, ca fait beaucoup de goûts « spéciaux ».
.

 Ladurée, 75 avenue des Champs-Élysées, Paris VIIIe.

3 Commentaires

  1. Je ne connais pas le brunch mais y ai goûter avec mon fils autour d’un chocolat chaud que j’ai trouvé excellent. Personnellement je le préfère à celui de Cyril Lignac car plus intense en chocolat noir., mais c’est sans doute affaire de goût. J’y ai dégusté une religieuse à la rose et à la fraise aussi originale que délicieuse. Mon fils avait choisi le pain perdu au sirop d’érable, qui était en effet de la brioche, se mariant bien avec le sirop mais qui n’offrait sinon je suis d’accord rien d’exceptionnel et était même plutôt décevant. J’apprécie les macarons qui sont toujours croustillants à l’extérieur et fondants à l’intérieur avec des associations de parfums pas trop tarabiscotées comme on en rencontre parfois et que je ne trouve pas toujours très heureuses.

  2. Ouh la la ! il était temps que le week-end arrive, je perds la tête, j’avais déjà laissé un commentaire similaire dans votre autre article sur Ladurée! Désolée pour la répétition!

    1. C’est le week-end, on se relâche 😀
      Oui je n’ai pas été emballé plus que ça par le pain perdu, qui a changé semble-t-il. Le reste est plus que correct, en tout cas dans le brunch.
      Quant aux pâtisseries, cela varie selon ce qu’on prend mais Claire Heitzler apporte de la modernité et des idées nouvelles.

Laisser un commentaire