Philippe Conticini, des gâteaux d’émotion ?

Philippe Conticini a ouvert sa boutique « Gâteaux d’émotion » en juin à Paris, rue de Varenne, en prélude d’un été chaud et sec. Histoire de présenter quelques unes de ses créations qui feront l’ADN de sa pâtisserie. Le retour d’un des plus grands artistes du métier donc,  plein de promesse : de la texture, du goût, de la justesse et de l’émotion donc.

Dans l’offre de Philippe Conticini, des pâtisseries bien sûr, et déjà des signatures comme la tarte chocolat-praliné, des desserts de saison, des choux, des cakes fondants, des biscuits secs et une gamme d’épicerie sucrée : tablettes de chocolat, bonbons, etc.

Évidemment, difficile de tout goûter d’un coup, mais voici un petit tour d’horizon après plusieurs échecs et une boutique prise d’assaut.

.

LA TARTE CITRON-SARRASIN : pâte sucrée, confit de citron, crème de citron, galette au sarrasin.
Prix : 6,50 €.


Tout est bon dans ce dessert, de la crème bien citronnée à la pâte sucrée cuite parfaitement. Le confit de citron apporte de l’acidité, et le sarrasin une saveur (et texture) supplémentaire. J’ai vraiment aimé. De là à avoir une émotion, je ne sais pas…

.
.
.
.


LE FLAN : pâte sablée reconstituée, appareil à la vanille de Tahiti.
Prix : 28 €.


Un appareil crémeux voire laiteux, plus qu’intense en vanille (de Tahiti), sur une pâte sablée « précuite puis reconstituée » : un vrai plaisir gustatif, dans la lignée de celui de Yann Menguy.
Perso, je préfère le feuilletage mais j’avoue avoir bien adhéré à celui-là.
En revanche, j’en ai déjà parlé, mais les prix sont devenus démesurés avec les flans. Il est désormais le plus cher de Paris, et malgré le boulot dessus ainsi que le coût de la vanille, c’est « difficile à encaisser ».

.
.
.
.


LA TARTE CHOCOLAT-PRALINÉ : pâte cacao, ganache au chocolat, crème à la noisette, noisettes caramélisées.
Prix : 6,70 €.

Depuis le temps que je la voulais, entre tentatives ratées et manque de temps… Ce qui est sûr, c’est que c’est un gâteau très généreux : chocolat, noisettes, crème praliné… ça envoie ! Personnellement, j’ai trouvé ça très bon, le genre de gâteau que j’apprécie après une bonne sortie running. Mais je n’aurai pas pu manger d’autres gâteaux par la suite, c’est très lourd.

.
.
.
.


LE CHOU ÉMOTION PISTACHE : pâte à choux, crème pâtissière à la pistache, praliné pistache, pistaches torréfiées.
Prix : 6,10 €.

Autant j’ai beaucoup aimé la tarte pralinée, autant le chou pistache me laisse un petit peu sur ma faim… Rien à redire sur la pâte à chou ni le praliné-pistache vraiment excellents, mais je n’ai pas trop accroché avec la crème, pas assez pistache (naturelle) à mon goût. Ce n’est pas un mauvais gâteau, mais je m’attendais à mieux.

.
.
.
.


LE CANNELÉ PRALINÉ : pâte à cannelé, praliné coulant.
Prix : 4,10 €.

Est-il nécessaire de décrire un cannelé ? Qui plus est quand il dégouline de praliné ? Petite merveille.

.
.
.
.


LE BOULE CAKE AU MARRON : appareil à cake au marron, crème de marron, marrons glacés.
Prix : 4,50 €.

Un bon petit cake, qui a bien le goût de marron, donc ça me ravit. Il parait qu’il est davantage moelleux en version à partager.

.
.
.
.


Du coup, quand on va chez Philippe Conticini, on a des attentes que l’on placer à un niveau « élevé ». Globalement, l’offre est très intéressante, avec des gâteaux très très bons, d’autres bons mais un peu chers tout de même. Je n’ai pas été totalement convaincu par un ou deux éléments, peut-être par simple goût ou parce que je voulais cette « émotion » promise qui n’est pas arrivée.
Mais l’offre qui évolue sans cesse me donne envie de revenir ! (millefeuille, tartes aux fruits cet été, etc.)

En prime de manger de bons gâteaux, vous aurez sans doute la chance de croiser le chef. Il est là très souvent en boutique, très sympathique et disponible.
.

 37 rue de Varenne, Paris VIIe.

4 Commentaires

  1. Ah ! Enfin l’article sur « Gâteaux d’émotions » depuis le temps que je l’attendais ! 😀
    Moi qui suis un grand fan de Conticini de base (suivant ses recettes, sur facebook ou sur youtube, ne ratant pas ses lives, etc.), j’en attendais aussi beaucoup et au final, grosse déception en ce qui me concerne. J’y ai été 4 fois, j’ai été déçu 3 fois.
    Ton cannelé a l’air meilleur que celui que j’avais pris au chocolat qui était très sec et amer…
    J’avais aussi pris un boule cake mais à l’orange, je n’ai pas accroché du tout.
    Même le flan, j’ai trouvé sa texture vraiment intéressante, mais le goût « étrangement » (parce que je ne le vois mentionné nulle part, pourtant je suis sûr de l’avoir senti…) citronné de la pâte sablée reconstituée à gâcher toute la saveur du flan, m’empêchant de sentir le moindre goût de vanille…

    Bref, il y a eu d’autres déceptions. Quelques plaisirs quand même mais rien de transcendants. Venant de Conticini que j’admirais, je suis tombé de haut… Émotion oui, dans le mauvais sens du terme. 🙁

    1. Ah oui carrément!! Pour ma part j’ai trouvé cela trop hétérogène, du très bon et du plus décevant, c’est dommage..
      Le flan a du changer alors parce que je n’ai jamais senti de citron dedans..

      1. J’espère que l’ajout de zeste de citron était exceptionnel, il faudra que j’y retourne un jour pour m’en assurer, parce que c’était une très mauvaise idée, à croire que j’ai la poisse à tomber sur les petits détails qui gâche toute la pâtisserie…
        J’étais aussi déçu par le galet émotion chocolat (qui était magnifique visuellement) avec un chocolat rond et pas très amer, manque donc de caractère pour moi qui cherche du goût et un minimum d’amertume dans le chocolat, sans oublier le croustillant de la base trop discret et quasi inexistant.
        Pareil pour sa tarte aux figues où l’association avec la crème pâtissière m’a gêné, j’ai trouvé que le mariage ne fonctionnait pas du tout…

        Ce qui m’a finalement plus chez lui, c’est sa galette des rois, bien faite et bonne sans être non plus parmi les meilleures que j’ai mangées à Paris, et son chou praliné qui était pas mal.
        Je voulais tester son chou émotion pistache qui partait trop vite et que je ratais tout le temps quand j’arrivais à la boutique, mais vu ce que tu en as pensé, ça m’aurait probablement fait une déception de plus… (c’est pas faute de persister, vraiment parce que c’est Conticini…)

        Vu que ses produits sont régulièrement renouvelés, je repasserai à l’occasion, un miracle est toujours possible…

        1. C’est marrant parce que les galets, ils ne m’attirent pas du tout visuellement…

Laisser un commentaire