Le Tea Time de Noël de Michael Bartocetti au George V

Intronisé en septembre au George V pour prendre la succession de Maxime Frédéric, Michael Bartocetti a pris son temps pour bien faire les choses avec sa nouvelle équipe et proposer un Tea Time de très grande qualité. Aussi parce qu’à côté, il y a des restaurants étoilés à faire tourner.
Ce premier Tea Time est un peu spécial et maquera de son emprunte son arrivée puisqu’il est consacré à Noël. Une offre novatrice pour la maison, qui se tourne davantage vers un moment convivial entre amis, en famille ou en couple, avec des créations à l’assiette accompagnés de pièces plus classiques.

Ce Tea Time est plus cher que d’habitude, mais étant donné la précision et la qualité proposées, on peut le comprendre. On peut aussi goûter à la merveilleuse bûche « Orchidée » en version miniature à note plus grand plaisir.
Le seul petit regret : une seule pièce salée. Pour le reste, c’est évidemment très « chocolaté » comme Tea Time, mais c’est la saison qui veut ça, et puis on aime après tout le chocolat !

.

Une entrée en matière salée donc autour du chou et de l’avocat signée Alan Taudon, le chef de l’Orangerie (restaurant 1 étoile).

Ensuite, sorbet cacao dans sa cabosse. Puis, trio de pâtisseries, gâteaux de voyages, brioche feuilletée, et la sublime bûche 2019 pour terminer en beauté.
Du très très haut niveau pour moi.

La bûche 2019, version miniature pour le Tea Time.

.

LE TEA TIME EN PRÉCISION

.
Entrée : avocat, chou, moutarde
Pâtisseries : forêt noire / tarte au citron, cédrat, citron caviar / chou religieuse coing, vanille, noix.
Gâteaux de voyage : Flan parisien / Cookie chocolat-noisette.
Brioche feuilletée aux pralines roses
La bûche signature « Orchidée » : chocolat Tulakulum, mélilot (foin), Tonka, citron Meyer et mandarine Mikan, croustillant noisette, praliné amande-noisette et biscuit amande.

Prix : 95 €.

Mention spéciale pour la tartelette aux citrons acidulée, la brioche feuilletée aux pralines roses, le flan crémeux, vanillé et feuilleté, le cookie et la bûche chocolat-mandarine.

Une nouvelle fois un grand bravo à Michael Bartocetti et à son équipe : Pierre-Jean Quino et Léandre Vivier, récent transfuge du Peninsula.

.

 Four Seasons George V, 31 avenue George V, Paris VIIIe.

3 Commentaires

  1. En comparaison des brunchs des memes palaces, ca semble assez cher

  2. J’ai pu goûter sa brioche feuilletée aux pralines roses pendant l’Épiphanie que j’ai adoré !
    Je l’ai largement préférée à sa galette des rois finalement plus légère (une autre sorte de brioche feuilletée, décrite comme un mixte entre la pâte feuilletée et le pain au lait) avec une frangipane moins généreuse en terme de quantité et au goût plus subtile.

    1. Oui ce n’était pas du tout pareil, j’ai adoré les deux perso

Laisser un commentaire