Les oeuvres sucrées de Pascal hainigue au Burgundy

Je m’étais dit depuis un moment d’aller tester cet hôtel de luxe (pas un palace puisqu’il s’agit d’un 5 étoiles), j’ai nommé le Burgundy. Et j’ai enfin franchi le pas. Dans une petite salle chaleureuse au décor assez moderne, nous sommes très bien accueillis par le personnel. Nous avons aussi le choix entre les desserts au chariot ou le Tea Time (qu’il faut réserver à l’avance). En cuisine, c’est le chef Pascal Hainigue qui oeuvre avec son équipe. Une découverte exceptionnelle que voici.
.

LA TARTE FRAISE-VANILLE : pâte sucrée, crème d’amandes, confit de fraise avec morceaux, coque chocolat blanc, crème légère vanille, coulis de fraise, fraises fraîches Mara des bois.
Prix : 12 €.


Comme d’habitude, un dessert de très grande qualité qui allie simplicité (tarte aux fraises) et technicité, en témoigne cette sphère qui renferme une crème vanillée peu sucrée et un coulis de fraises goûtu. Un dessert très frais qui permet de se faire plaisir sans culpabiliser. Et avec des Mara des Bois (ce sont des gariguettes d’habitude) c’est le pied !

.
.
.
.


LE PARIS-BREST PISTACHE-FRAMBOISES : pâte à chou, crème pistache de Sicile, praliné à l’ancienne à la pistache, pâte de pistache, confit de framboise, pistaches caramélisées, lamelles de pistache réalisées comme des copeaux de truffe, framboises fraîches.

Superbe découverte – et en même temps gros coup de cœur – pour ce Paris-Brest pistache-framboises de l’équipe pâtissière de l’hôtel Le Burgundy. La pistache déclinée sous toutes ses formes et présente dans le palais du début à la fin de la dégustation, une pure merveille. Des notes acidulées avec la framboise viennent couronner le tout.

.
.
.
.


LE MONT-BLANC : meringue craquante, chantilly vanille, coque fine en chocolat blanc, confit de myrtilles, vermicelles de crème de marron.
Prix : 12 €.


En pleine période hivernale, je ne pouvais passer à côté du Mont-Blanc. Je ne sais pas si j’ai déjà mangé un si bon Mont-Blanc et si léger. De la douceur de A à Z, de la texture, du raffinement. J’ai fermé les yeux et me suis retrouvé à la montagne. Tout a du goût, rien n’est en trop. Superbe !

.
.
.


LA TARTELETTE CHOCOLAT-CARAMEL : biscuit cacao, caramel mou, mousse chocolat Arriba 75 %, glaçage chocolat, cœur coulante caramel beurre salé et vanille.
Prix  : 12 €.

Mon deuxième choix au Burgundy s’est porté sur la tartelette au chocolat et au caramel de Pascal Hainigue.  Comment dire, à part le fait que ce soit une petite dinguerie. Le chocolat est souple et enchante le palais alors que le cœur coulant caramel-vanille ravive l’intempérance qui est en nous. Quelle régalade !!

.
.
.

.

J’ai donc pris deux desserts du chariot, mais il y a aussi de sublimes cakes. Surtout, il y a deux formules Tea Time de qualité, riches en éléments et surtout peu chères. Comptez 35 € pour la formule « Invitation au voyage avec trois pièces salées et six pièces sucrées, accompagnées d’une boisson chaude et d’un jus de fruit. Si vous prenez l’option avec champagne « Le Paradis gourmand au champagne », il vous en coûtera 45 €. Plus que compétitif !
.

 Le Burgundy, 6-8 rue Duphot, Paris Ier.

2 Commentaires

  1. J’avais repéré les photos sur Instagram et j’avoue que ce Mont Blanc fait clairement rêver tant par sa composition que par son apparente légèreté. J’en suis fan ne serait ce qu’à le regarder…et l’ai déjà mangé (voire dévoré) plusieurs fois des yeux…

  2. Franchement, je vous l’avais dit déjà dit mais très belle découverte que le travail de ce chef !

Laisser un commentaire