Molitor : piscine, graffitis et pâtisserie !

La piscine Molitor est un monument « historique » dans la capitale parisienne. Inscrite aux Monuments historiques depuis 1990, elle a été créée par l’architecte Lucien Pollet dans les années 1930. Un complexe avec piscine couverte et bassin olympique sous grande verrière.
Mais laissée à l’abandon pendant plus de 20 ans, un nouveau projet voit le jour finalement en 2008 prévoyant la reconstruction des bassins d’hiver et d’été et un hôtel 5 étoiles. Tout est refait à l’identique, les cabines reconstituées et le côté Art déco restitué, entre Rolls-Royce et street-art.
Mais pourquoi je vous raconte ça ? Pas seulement pour la beauté du lieu. Aussi parce que dans cet hôtel estampillé MGallery, on peut manger dans une brasserie chic, et où un chef plein de talent, officie.
Depuis début 2018, Antoine Bouchard a pris les commandes de la maison. Il réalise chaque jour les desserts à la carte (cinq ou six références) ainsi que le petit-déjeuner ou le brunch le week-end. J’ai goûté à toute la carte, voici les superbes desserts qu’il propose.

.

LE MONT-BLANC ÉGLANTINE : sablé châtaigne, biscuit gourmand amande, crème de marron, confit d’églantine, meringue croustillante, chantilly nature, fine coque croquante de chocolat blanc, marron confit.
Prix : 12 €.

Un de mes deux coups de cœur (j’en suis fan à la base, c’est normal), ce petit Mont-Blanc. Un condensé de gourmandise, peu sucré, original avec son cœur à l’églantine. Un dessert de haute voltige comme on en trouve malheureusement plus trop !

.
.
.
.


LE PARIS-BREST : croustillant noisette du piémont, pâte à choux et craquelin, praliné maison noisette du piémont, noisettes caramélisées, crème gourmande noisette du piémont, chantilly noisette du piémont, petits disques de chocolat au lait et noir.
Prix : 12 €.

Mon deuxième coup de cœur. Ce Paris-Brest, graphique, élégant, intense en noisette, crème aérienne ? De la noisette en veux-tu en voilà en bouche. Gros gros plaisir avec ce croustillant en plus à la base.

.
.
.
.


LE FLAN : pâte feuilletée, appareil à flan, crème et vanille.
Prix : disponible uniquement au brunch (le week-end).

Un flan que le chef m’a fait goûté personnellement. Pas de goût d’œuf, puissant en vanille et crémeux comme j’aime. Une pâte feuilletée bien croustillante. Quand c’est frais comme ça, il n’y a pas mieux.

.
.
.
.


LE CHEESECAKE ANANAS RÔTI-PASSION : crumble reconstitué, cream cheese cuite, fine lamelle d’ananas rôti, confit d’ananas et de fruits de la passion, chantilly épicée, fine feuille de chocolat passion, cube d’ananas rôti.
Prix : 12 €.

Vous êtes fan de cheesecake ? De légèreté ? Et de fruits ? Ce cheesecake est fait pour vous. D’autant qu’il est travaillé avec de l’ananas, un fruit que l’on voit trop peu à mon goût dans les desserts de nos jours. Encore une fois, j’aime beaucoup ce jeu de textures.

.
.
.
.


LE FINGER BOUNTY : biscuit gourmand noix de coco, croustillant coco, crémeux chocolat au lait, chantilly noix de coco, coque croquante noix de coco caramélisée, fine lamelle de noix de coco fraîches.
Prix : 12 €.

Je vous présente le remake du Bounty, version Molitor. Encore une fois, comme les Snickers reconstitués que j’ai pu manger, rien à voir. Une certaine délicatesse s’est emparée de ce joli dessert à tel point que le chocolat au lait se marie à la perfection avec la coco. Franchement super bon, on pourrait même le manger à la main !

.
.
.
.


LA TARTE CITRON VERT YUZU : pâte sablée, biscuit noisette du piémont, crémeux citron vert-yuzu, suprêmes citron vert, chantilly citronnée, noisette torréfiée du piémont, fine feuille de chocolat blanc yuzu.
Prix : 12 €.

Enfin ce dernier dessert goûté n’est autre qu’une tartelette ultra-rafraichissante. Classique dans sa composition, elle n’en n’est pas moins acidulée et remarquable. C’est dur de faire simple dans des pâtisseries simples, mais c’est le cas ici.

.
.
.
.


Selon les saisons, Antoine Bouchard change un ou deux de ses desserts (souvent aux fruits), afin de suivre aussi la demande de la clientèle. J’ai déjà goûté un dessert de la nouvelle carte, et je peux vous dire que ça envoie !

.

 Molitor, 13 rue Nungesser et Coli, Paris XVIe.

3 Commentaires

  1. Voilà un lieu où j’ai envie d’aller depuis un moment… et cette offre est plus qu’alléchante! Est ce possible de s’y rendre juste pour un tea time?

    1. Oui oui il y a une brasserie ouverte tout l’après midi

  2. Ah super, je me garde cela en tête…

Laisser un commentaire