Bricoleurs de Douceurs : pâtisseries atypiques et géniales

Les Bricoleurs de douceurs, je les connais depuis trois ans. Mais en vérité, je n’avais jamais encore franchi le pas de leur boutique à Marseille. A l’époque, j’avais goûté à leurs créations au Jardin Montgrand qu’ils fournissaient. Depuis, je bavais, pleurais en voyant leurs photos, leurs vidéos et leur créations toujours plus originales les unes que les autres.
J’ai mis fin à cela, ce jour d’octobre 2018, le 18 précisément. Tout me faisait envie, c’est évident, mais il faut savoir se raisonner et se dire qu’on reviendra. Il n’y a aucun doute là-dessus d’ailleurs.
Clément et sa compagne ont pensé une boutique moderne, cosy où on peut même se poser pour déguster. La vitrine est fournie, on a de la lecture à disposition et même les cakes trônent en belle place sur les étagères. Alors certes, la boutique est éloignée du centre ville, il faut le vouloir pour y aller, mais quand on veut vraiment quelque chose, on le fait. Et je vois mal comment on peut être déçu chez eux…
Petit tour d’horizon des gâteaux que j’ai pris, sachant que Clément Higgins m’a offert la tarte citron qu’il voulait absolument que je goûte.

.

LE CHIZEUCAKE D’AUTOMNE : sablé croustillant, mousse au fromage frais (Gilles Baille), confit de mangue et combawas, mangue fraiche.
Prix : 5 €.

Ce n’est peut-être pas le meilleur des gâteaux des Bricoleurs, mais ce n’est pas pour ça qu’on ne peut pas l’apprécier. Si je devais le définir en un mot, ce serait la légèreté. La cream cheese est si aérienne qu’elle s’apparente à une mousse, qui plus est quasiment pas sucrée. Le fruit apporte le goût et le sucre et la base sablée ce côté « rentre-moi dedans ».
Tu es moins une personne moins gourmande. Il est pour toi.

.
.
.
.


LE MARSEILLE-BREST : pâte à chou croquante, pâte de praliné noisettes, ganache montée au praliné noisettes, noisettes du Piémont caramélisées.
Prix : 5 €.

Ça c’est le gros coup de cœur de ma dégustation, la vraie claque. Quand tu coupes le chapeau du chou et que tu remarques une cuisson remarquable, ça commence bien. Mais la première bouchée avec cette crème noisette intense, tu es transporté vers un autre monde. Et pour cause, cette ganache montée comprend de la pâte de noisette et du praliné, comment faire plus goûtu. Encore un peu de praliné dans le chou en bas et c’est l’extase. J’en reste bouche-bée.

.
.
.
.
.


LE FLAN VANILLE : pâte feuilletée, appareil à flan crémeux vanillé.
Prix : 3 €.

Je ne pensais pas le trouver, parce que normalement il n’est en vitrine que le week-end. Mais bon difficile de passer à côté du coup. Quand le chef me dit « Ce n’est pas un flan traditionnel, j’aime quand il est crémeux », je sais que ça va me plaire. Bingo, appareil crémeux à souhait, voire laiteux, bien vanillé, sur une bonne pâte feuilletée. En revanche je préfèrerais celle-ci un peu plus croustillante, plus caramélisée (il ressemble un peu à celui que j’avais réalisé cet été).

.
.
.
.


UN CITRON TRON TRON : pâte sucrée, biscuit amande et noisette, crémeux citron, confit de citron, blanc-manger.
Prix : 5 €.

A la base je n’étais pas parti pour la prendre parce que j’avais déjà pris assez de gâteaux, mais… Sur les conseils du chef, comment refuser ?
Déjà, niveau acidité, on est dedans, que ce soit dans le crémeux ou dans la gelée de yuzu. Double couche de bonheur. Pâte sucrée parfaite, mais surtout, le plus intéressant, c’est ce genre de blanc-manger qui la surplombe. On oublie ici la meringue et tout son sucre pour une légèreté fort appréciable. Une tarte citron dans la même veine que celle de François Perret au Ritz.

.
.
.
.


LE MONT VENTOUX : biscuit noisette, meringue, crème aux marrons, confit de citron Kalamansi, morceaux de marrons glacés.
Prix : 5 €.

Quand tu es fan de Mont-Blanc comme moi, tu ne peux pas passer à côté du Mont Ventoux des Bricoleurs. Il est très élégant sous cette forme de petite boule. Du marron, en veux tu en voilà, un cœur citron-Kalamansi qui change du fruit rouge qu’on voit un peu partout et surtout pas de pâte sucrée !! Eh oui, il n’y en a pas normalement dans la recette traditionnelle. Le croquant se retrouve au centre avec la meringue. Je grimpe le Mont Ventoux sur les mains !

.
.
.
.


Honnêtement grosse grosse claque prise avec la revisite du Paris-Brest. Deuxième coup de cœur avec le Mont Ventoux et la tarte citron qui se démarque pas l’absence de meringue qui vient souvent donner du sucre. Trois coups de cœur sur cinq sachant que les deux autres valaient également le détour, on s’approche d’un sans-faute. Car oui, Bricoleurs de douceurs se veut être une « pâtisserie atypique » dans son slogan, mai sil faut que ça suive derrière. Les noms sont atypiques, la composition des gâteaux l’est aussi et le soin pris pour les réaliser tout autant.
Pour des gâteaux à 5 €, je dois dire qu’ils peuvent en faire pâlir plus d’un chez nos amis parisiens.
Je VALIDE, je RECOMMANDE, je PLÉBISCITE même. J’aimerais être marseillais, parfois.

Voici quelques autres gourmandises qu’ils vendent (Brownie à partager (9€), cake noisette (9,50 €), etc.


Mes précédentes expériences au Jardin Montgrand ICI.

.

 Bricoleurs de douceurs, 202 chemin du Vallon d’Oriol, Marseille.

Laisser un commentaire