Colorova : colore ton après-midi

Colorova, c’est Le Salon de thé qui fait parler de lui à Paris. Un salon de thé oui, mais aussi un endroit pour déjeuner, calmement, entre amis, de façon détendue. Pourquoi fait-il parler de lui ? Pour son ambiance. D’aucuns diront que l’accueil n’est pas toujours très chaleureux, pour m’y être rendu à une heure de forte affluence, j’ai été très bien accueilli et conseillé.
Mais surtout pour la qualité de ses créations pâtissières (ce qui m’intéresse !). En arrivant en fin d’après-midi, il y avait encore du choix. Et quel choix ! J’ai eu du mal à me décider tant j’étais séduit et intrigué par les gâteaux proposés. J’ai fini par craquer par le plus gourmand d’entre-eux, à mon goût évidemment.
.

Toujours des nouveautés chez Colorova. SI j’ai déjà goûté une bonne partie de la gamme, voici le petit dernier, consacré à la pistache.

LE ROCHER : rocher pistache-ivoire, mousse poire-litchi, glaçage crème montée pistache avec éclats, biscuit amande.
Prix : 6 €.

Encore une réussite, avec une jolie association de la poire (douce et fraîche) & une pistache franche. Et toujours autant d’élégance dans les créations de Guillaume Gil. J’adore son originalité.
.

.
.
.


.

LE PAUL SÉSAME : mousse citron, biscuit imbibé au citron, feuille de nougatine noire, crémeux au sésame noir, crème au citron.
Prix : 5,80 € (plus cher sur place).

 

Est-ce nécessaire de parler de ce Paul Sésame chez Colorova ?
Moi qui adore le sésame, j’ai bien évidemment été comblé avec ce dessert parfaitement maîtrisé, dont l’association avec le citron fait sensation. Il faut dire que pour une fois justement, le sésame n’est pas travaillé seul, et cela, c’est appréciable. Je ne vous parle pas de la nougatine.

.
.

.


LE SNOW PRALIN : palet praliné-noisette avec un biscuit moelleux, une mousse praliné-noisette, enrobé d’une couverture chocolat et éclats de noisette. Puis une panna cotta coconut et une Chantilly chocolat, praliné, noix de coco.
Prix : 6€ (8€ sur place).

 

C’est réalisé avec beaucoup de minutie. Tous les éléments sont beaux de l’extérieur, mais surtout bons et fins. La noisette y est exaltée sous différentes formes et textures.
La panna cotta coconut est ultra fraiche et dénote avec le reste ; j’aurais juste aimé qu’elle soit plus prononcée en goût. La Chantilly est légère. Pratiquement un sans-faute !

.
.
.

 47 rue de l’Abbé Grégoire, Paris VIe.

17 Commentaires

  1. Je note tout de suite l’adresse! Merci!

  2. Vous pouvez. je vais rajouter dès que possible dans cet article le dessert à la pistache et à la poire.

  3. J’ai hâte de voir à quoi il ressemble. J’adore la poire et la pistache mais ne me souviens pas les avoir mangés associés. Cela m’intrigue et m’attire tout autant.

    1. Je l’ai rajouté 😉

  4. Merciiiiii🤗! Je l’ai déjà dévoré des yeux😍!

  5. J’y suis allée peu de temps avant la fermeture, Il n’y avait presque personne et il y avait encore du choix . Nous avons eu le temps de nous attabler et avons avec mon fils choisi 3 pâtisseries à partager (gourmands que nous sommes) à 2 et en avons emporter une autre pour mon mari que nous n’avons ensuite pas manqué de goûter tant tout était attrayant. « C’est cosy » à été la réflexion de mon fils en entrant et cela reflète bien l’ambiance des lieux. Nos pupilles se sont ensuite dilatées devant les pâtisseries présentées: créatives et magnifiques. Là youpi, le Rocher était là ainsi que le Paul Sésame , une autre le Bigoud nous faisait de l’œil et nous n’avons pas résisté. Comme nous souhaitions les partager, elles nous ont été proposées à cet effet dans un certain ordre de dégustation pour pouvoir profiter de leur saveur , ce que j’ai trouvé très appréciable. Nous avons commencé par le Rocher , un délice de légèreté fondant en bouche mais où j’ai trouvé la poire peu marquée, ce qui ne m’a pas empêché de me régaler. Le Bigoud a suivi et cela a été un vrai coup de cœur pour tous les deux. C’est sûr on reviendra ne serait ce que que pour cette pâtisserie avec un fond moelleux à l’amande (que j’aurai bien vu croquant mais qui était déjà délicieux ainsi), du caramel, de la cacahuète… Hmmm! Très très bon! Puis le Paul Sésame que j’étais curieuse de connaître car j’adore le sésame. Mais j’avoue ne pas être fan des pâtisseries au citron (pourtant c’est un fruit que j’adore ). Alors crime de lèse gâteau après avoir pris une cuillère de l’ensemble (et avoir grimacée sur la partie citronnée, cela n’a pas été l’exception que j’espérais 😀), je n’ai mangé que la partie au sésame que j’ai aimée+++ pendant que mon fils qui lui n’est pas fan de sésame en pâtisserie se régalait de la crème au citron (nous avions bien fait de venir tous les 2).
    J’ai plus tard goûté l’exotic emporté et avec ces notes de banane, de mangue, de passion , de coco c’est en effet un dessert qui vous fait voyager .
    Une très belle adresse pleine de créativité, j’ai adoré et y retournerai avec plaisir, merci de me l’avoir fait découvrir. Je pense y retourner aussi un jour pour goûter le brunch.

  6. Euh pardon…je me suis un peu laissée emporter par mon enthousiasme, ce n’est plus un commentaire mais un roman…😊

  7. En effet joli roman, mais je vois que vous avez apprécié et c’est bien le principal. 🙂 Que ce soit le lieu, l’accueil et ce qu’il y a à manger, c’est vraiment un havre de paix. J’aime aussi le changement permanent de la part du chef : si les intemporels restent à la carte (Bigoud, Paul-Sésame…), il crée sans cesse, j’ai d’ailleurs eu ouï dire qu’il y avait déjà deux nouveautés. Comme quoi…

  8. J’y suis retournée pour un brunch entre copines mais ai été déçue, certaines choses étaient bonnes ( la brioche façon pain perdu, la confiture de mangue et celle de framboise), certains plats étaient bons, pas de chance le mien était beaucoup trop salé. Pour la partie pâtisserie un dessert noix de coco citron (le cookies je crois) était aérien et bon, j’ai bien aimé le pralinoix gourmand à souhait mais ai été très déçue par le nouveau Bigout vanille mangue avec un biscuit manquant de pep’s et de saveur, tout mou. Deux de mes amies avaient choisi le dessert du jour et là c’était vraiment n’importe quoi, sorte de bouillie inquiétante d’aspect et apparemment vraiment pas terrible en goût, création de dernière minute au nom attrayant mais au résultat honteux. Cela leur fait vraiment du tort de faire finir le brunch là dessus.
    L’accueil n’était pas franchement souriant non plus. Je ne suis pas prête d’y organiser d’autres rendez vous.

  9. Ah oui à ce point ?
    J’avoue que je n’ai jamais fait le brunch là-bas, trop cher à mon goût. Je reste sur les pâtisseries (parfois le déjeuner aussi). Et je suis d’accord sur l’accueil, pas toujours au top malheureusement.

  10. Vous faites bien, cela ne vaut clairement pas ce prix là. Je n’y retournerai que pour un goûter éventuel en famille sinon je m’orienterai plutôt vers un dimanche à Paris plus fiable et à l’accueil aimable.

  11. Oui oui je suis d’accord. Les créations sortent vraiment du lot parfois, donc c’est ce qui m’attire, mais je prends quasi toujours à emporter.

  12. Je comprends car j’apprécie leur côté novateur et prise de risque dans la constitution du dessert et me limiterai à ces découvertes. Et j’aime bien leurs petits espaces cosy pour salon de thé aussi mais pour les brunch ce sera ailleurs. En avez vous testés ou ce n’est pas votre truc?

    1. Oh si si j’en teste beaucoup, j’adore cela le week end. Mais difficile de trouver quelque chose de bon, correct en terme de prix et quantitatif à Paris. Mais il n’y en a!

  13. On adore les brunchs, alors je suis preneuse de vos adresses . Avez vous testé bob’s bake shop? Un dimanche à Paris?

    1. Bob’s oui pas mal. Un dimanche à Paris, non. Celui de Castel à volonté est top (29€ à volonté). Sinon Uptown ou La Bossue dans le 18e. J’en oublie sûrement. Je vous redis quand ça me revient.

      1. Ok merci. Je note tout de suite! Si vous avez des adresses vers le 6ème aussi ou plus près de chez moi, je suis également preneuse

Laisser un commentaire