Pâtisserie Nanan : le coin franco-japonais du XIe

Ouverte il y a un peu plus d’un an, la Pâtisserie nanan fait figure de « petit poucet » dans un quartier (Bastille/Roquette) dominé par les bars et restaurants. Mais il faut dire qu’en qualité de lieu sucré, elle a trouvé son lieu et son créneau. Tenue par deux femmes, la boutique promet de belles choses, notamment un mix de savoir-faire franco-japonais. On y trouve du pain, des mets salés, des cakes & petits gâteaux ainsi que des pâtisseries, bien évidemment. Depuis, le bouche à oreille a fait son effet.
D’ailleurs vous l’aurez compris, « Nanan » est une référence directe à l’enfance, aux sucreries ou petits gâteaux.
.

LE TRÈFLE : biscuit sablé léger, confit de Granny Smith et pamplemousse frais, mousse à la pistache.
Prix : 5 €.

Je ne sais pas si c’est la signature de la Maison, mais en tout cas, depuis qu’il existe, beaucoup l’ont essayé. A juste titre, dirais-je, car c’est un très joli dessert. De par sa forme déjà, il dénote des pâtisseries que l’on a l’habitude de rencontrer. Ensuite dans sa composition. De la fraîcheur, de la justesse et de l’exotisme. Si le sablé est classique, j’ai fortement apprécié l’alliance entre une mousse à la pistache très douce et l’âpreté de l’agrume et de la pomme. Je n’aime pas le pamplemousse en temps normal, mais comme il est dosé en faible quantité, cela passe très bien en bouche. Un petit peu de bonhomie avec la pomme Granny, et on voyage loin du tumulte parisien. Une petite friandise !

.
.
.
.


LE MARRON-PASSION : meringue craquante, crème de marron, mousse de marron au rhum, insert confit de passion coulant, vermicelles crème de marrons.
Prix : 4,90 €.

Je sais, ce n’est plus vraiment la saison du Mont-Blanc, mais quand on aime cela, il n’y a jamais de saison. Surtout, cette version est quelque peu différente des traditionnelles. Les deux pâtissières ont décidé d’y ajouter de la passion, au contraire de la traditionnelle vanille ou des fruits rouges que l’on voit un peu partout. En tant qu’ »expert-goûteur » de ce dessert, j’ai été plutôt charmé. Il y a beaucoup de marron –et du bon- et j’aime ça ! La passion contrebalance ce côté sucré en apportant fraîcheur et volupté. En revanche, j’ai trouvé la mousse au rhum un peu trop alcoolisée. Un peu c’est bien, trop ça prend le dessus. Mais globalement, dans mon classement des Mont-Blanc, il figurerait non loin du podium des meilleurs parisiens.

.
.
.
.


LE MOELLEUX BANANE-CARAMEL (BANANA BREAD) : base moelleuse à la banane et éclats de caramel.
Prix : 2,80 €.

Enfin je me suis laissé aller en plus de ces gâteaux à un mini financier. Son côté gourmand et l’association banane-caramel m’a de suite attiré. Il faut dire que les cakes sont la spécialité d’une des deux cheffes. Il est moelleux, il n’a pas le goût de sucre, il n’est pas lourd. Il est très bon tout simplement.

.
.
.

.
En termes de prix, on est sur un positionnement très correct eut égard à la qualité du produit proposé. Les viennoiseries sont aussi fort alléchantes et l’accueil en boutique est soigneux et sympathique. C’est souvent dans ces petites adresses qu’il fait bon s’y rendre.
.

Pâtisserie Nanan, 38 rue Keller, Paris XIe.

Laisser un commentaire