Bordeaux : la Pâtisserie S. fait des desserts avec amour

Il y a quelques pâtisseries de plus en plus intéressantes à Bordeaux : David Capy, Pâtisserie Valantin, Mi Cielo, Gaston, etc. mais en y passant seulement une journée, j’ai dû jeter mon dévolu sur une seule. Et j’ai choisi aucune de celles-ci, mais une toute récente boutique qui a ouvert en fin d’année 2017. Je parle de la Pâtisserie S., joli écrin/ salon de thé aux lignes blanches épurées tenu par Satomi et Stanley Chan, un couple d’origine japonaise. Ils sont surtout deux anciens des cuisines de Joël Robuchon Tokyo, New York) avant de le rejoindre à Bordeaux. Son mari a lui travaillé aussi pour Yannick Alléno.
Un lieu intéressant également, très grand, où le laboratoire est ouvert sur le salon de thé. On voit la fabrication de A à Z et c’est plutôt rare.
.

 

 

LA FORÊT ROUGE : biscuit sablé, mousse mascarpone vanille, cœur fruits rouges.
Prix : 5 €.

Un gâteau élégant, joliment « terminé ». Cet entremet est très doux, fruité mais surtout extrêmement léger. Pour ma part, je regretterais juste cette rouge si « intense », pas très naturelle.

.
.
.
.


LA FORÊT NOIRE : biscuit chocolat, crème vanille, cerise, enrobage chocolat noir façon rocher.
Prix : 5 €.

Elle fait la part belle au chocolat. J’ai apprécié le ce côté-ci ainsi que la légèreté de la crème, en revanche la présence de la cerise dans cette pâtisserie est trop discrète. Et la coque en chocolat façon rocher un peu trop épaisse.

.
.
.
.


LE SAINT-HONORÉ : pâte feuilletée, pâte à chou garni de crème vanille, caramel, chantilly mascarpone vanille.
Prix : 5 €.

Un bon St-Honoré, pas le meilleur que j’ai pu manger, mais un très bon caramel croquant et une crème légère.

.
.
.
.


LA TARTE AU CITRON : pâte sucrée, crème au citron.
Prix : 4, 50 €.

Une bonne tarte au citron, somme toute très classique. Bien acidulée cependant. Peut plaire à tout le monde sans prendre trop de risques.

.
.
.
.


Encore une fois, quand on parle de pâtisserie aux accents japonais, cela est synonyme de précision, de perfection. Les gâteaux sont extrêmement bien finis. On y trouve du très classique comme du plus audacieux. Le couple réalise également des petites viennoiseries qui partent très vite le matin et des oyatsu, spécialités japonaises comme des brioches aux différents goûts tel que caramel beurre salé, matcha, etc. (que je n’ai pas goûtées).
Dans le futur, ils envisagent de faire un brunch, mais exclusivement sucré, centré sur les desserts avec pré-dessert, desserts et mignardises, comme le précisait Bordeaux7.
En espérant que l’aventure fonctionnera !
.

 Pâtisserie S., 8 Cours d’Alsace-Lorraine, BORDEAUX.

4 Commentaires

  1. C’est noté aussi, mais je suis spontanément davantage attirée par les 2 autres adresses.

    1. C’est différent😉

  2. Très bon, très joli, très propre, personnel attentionné, joli décor, prix raisonnables, une pâtisserie comme celle là manquait à Bordeaux, mission accomplie.

    1. Tout à fait 🙂

Laisser un commentaire