Nicolas Bernardé : le roi du cake en son royaume

Des mois, voire plus que je voulais me rendre chez Nicolas Bernardé. Faignant comme je suis, je repoussais toujours avec cette idée de sortir de Paris.
Mais j’ai enfin franchi le pas, et quel bonheur !
Nicolas Bernardé, ce n’est pas n’importe qui. Meilleur Ouvrier de France (MOF) en 2004, puis Meilleur Chef du Monde en 2005, il a ouvert sa boutique à La garenne-Colombes, à quelques minutes de Paris. Dedans, il y vend toutes ses gourmandises, mais il y abrite aussi une école de pâtisserie qu’il anime. Il fait aussi partie du club des sucrés.

Mais attention, la pâtisserie en tant que telle n’est pas l’élément central de son univers. Nicolas Bernardé est spécialisé dans les gâteaux de voyage : autrement dit les cakes ! Chaque saison, la carte change, plusieurs restent en vitrine tels des best-sellers, et un cake est aussi créé chaque semaine pour émoustiller les gourmands.
Pour cela, Nicolas Bernardé a voyagé dans le monde entier pour ramener des idées, des saveurs… Son credo : créer un gâteau qui peut supporter tous les transports et les variations de température, et surtout se déguster à tout moment de la journée.

Alors, on succombe ?

LE CAKISSIME AUX MARRONS : biscuit de Savoie à la pâte de marrons glacés, godilles de crème de marron, marrons confits.
Prix : 21 €.

Comme à son habitude, la base du cake est ultra moelleuse, une merveille vraiment Une douceur en bouche aux notes délicates de marron, c’est magnifique !! Gourmandise oblige, Nicolas Bernardé a ajouté des godilles de crème de marron, de la pure, mais dosée élégamment. Et des petits morceaux de marrons confits qui ajoutent de la texture croquante tout en appelant Noël. Ravi d’avoir fait le déplacement encore. C’est indiqué pour 6-8 personnes, à partager ?

.

.

.


.

LE CAKE CHOCOLAT-CARAMEL : biscuit au chocolat, caramel au beurre salé, ganache au chocolat de Saint-Domingue.

Prix : 20 € (pour 6 à 8 personnes). Enfin le chef indique qu’il se savoure à 2, 4, 6 ou 8 personnes selon « la gourmandise de chacun ».
Pour les cakes de la gamme classique, comptez 16 – 18 €.

Honnêtement, je n’ai pas de mots. On est au-delà du cake. Je n’ai jamais mangé de cake aussi bon, aussi moelleux, aussi savoureux, doux et équilibré.
Ce cake « éphémère » est composé exclusivement de chocolat et de caramel, deux éléments plutôt riches et sucrés, et pourtant, il n’y a pas plus léger. On se délecte de parts, une à une, comme si on s’enfilait des cuillères de yaourt. Que dire de la ganache au chocolat voluptueuse et tendrement parfumée.
Alors vous me direz… avec autant de moelleux, est-ce pour autant un cake ? Je dis oui, de par sa gourmandise et son format. Il est vendu dans une boîte bien réfléchie pour le conserver. Un sans-faute.

.

.
.

Sur son site internet, Nicolas Bernardé indique à chaque fois la boisson qui pourrait accompagner au mieux son cake.
Si l’on ne veut pas de cake, la « très grande » boutique offre d’autres sucreries telles que des macarons, des caramels (superbes d’ailleurs au yuzu ou au speculoos), des chocolats, des amandes grillées, des bonbons, des sablés, des moelleux, ou des confitures & pâtes à tartiner.
Et si l’on désire un gâteau ? Il faut attendre le samedi. Chaque semaine, le chef créé des pâtisseries familiales, disponibles uniquement ce jour-ci (il est fermé le dimanche). Un choix osé mais attrayant.
Un univers à part entière qui vaut LARGEMENT le détour.

.

 Pâtisserie Nicolas Bernardé, 2 Place de la Liberté, La Garenne-Colombes (92).

Laisser un commentaire