Parenthèse enchantée au George V avec le Tea Time de Maxime Frédéric

Je continue ainsi mon tour des palaces parisiens (il ne me reste que le Bristol et le prince de Galles à visiter) et de leurs Tea Time. Dieu sait qu’on m’avait parlé de cette pause sucrée depuis des mois. Non pas que je reculais, mais je manquais de temps, et surtout, je voulais prendre le temps de découvrir correctement le George V et les créations de Maxime Frédéric !
Dans un palace très fleuri (orchidées, hortensias notamment…), rendez-vous à l’Orangerie, dans une salle dont la lumière peut paraître jaunâtre mais qui est finalement très éclairée, surtout quand on est près d’une fenêtre. Vaisselle un peu kitsch, mais on aime, joli dépaysement.
.
Place aux réjouissances. Un grand choix sur la carte (que voici ci-dessous), grosse hésitation… il est nécessaire de voir le chariot pour se décider ! Au final, à deux, on choisit une formule et des desserts à l’assiette. Ceux-ci sont facturés 22 € (équivalent aux autres palaces globalement). Un choix d’autres gourmandises sucrées, et donc trois formules : Le Thé complet George V (50 €) que l’on prendra / Le Thé complet à la française (60 €) avec champagne / Le Thé complet célébration (70 €) avec champagne et en plus un dessert du chariot. Pour les boissons hors formule, compter 15 € pour un café / 17 € pour un thé / 25 € le chocolat chaud Grand cru.
Je vous laisse découvrir cela :
.

 

Les desserts du chariot
.

LE CHAMPIGNON EN TROMPE L’ŒIL / FORÊT NOIRE : sablé Gianduja, biscuit chocolat sans farine, mousse chocolat noir Manjari, insert cerise griotte, coque en chocolat, glaçage chocolat.
Prix : 22 €.

Ce trompe-l’œil est une petite merveille. Gros gros boulot sur le visuel mais au service du goût, c’est remarquable. Le chocolat fond sous le palais, relevé par la fraîcheur et l’acidité du confit de griotte qui ressemble à un coulis. Il y a de la texture de A à Z !

.
.
.
.


LA RELIGIEUSE CHOCOLAT-NOISETTES DU PIÉMONT : sablé chocolat, pâte à chou, crème au praliné, insert praliné-noisettes, glaçage chocolat, noisettes du Piémont.
Prix : 22 €.

Cette religieuse est clairement mon coup de cœur au rayon pâtisseries. Un best-seller du George V (toujours présente dans les formules). Une petite bombe de gourmandise où le praliné coule à flot au milieu de la crème praliné, dès le premier coup de fourchette. C’est maîtrisé, texturé, pas gras du tout, intense en noisette. S’il n’y avait pas le glaçage chocolat, on pourrait imaginer qu’il s’agit d’un Paris-Brest. Techniquement parfait, bravo chef.

.
.
.
.




LA FORMULE THÉ COMPLET GEORGE V
.

Assiette salée
– Le blini crème de chou-fleur, caviar de Sologne et saumon
– La brioche de langoustine/gelée de citron
– Le Feuilleté au homard/émulsion de citron et condiments
– Le biscuit sablé/olives/truffes/condiments

Pour le salé donc, c’est clair et net : c’est le meilleur de tous les palaces ! Pourquoi ? Parce que c’est le plus travaillé. Les mignardises ont été imaginées par David Bizet, chef du restaurant 1 étoile, L’Orangerie, où on prend ce fameux Tea Time. Exit les sandwiches, place au caviar, au homard ou à la truffe, entre autres.
Raffiné, goûtu, iodé, frais, excellent.


Assiette de pâtisseries miniature
– Tartelette chocolat et lyokan (agrume japonais ressemblant à la Mandarine)
– La Religieuse chocolat-noisette et pointe de sel
– Le Roulé fraises des bois-menthe
– Le Baba à l’abricot sans alcool

Les pâtisseries miniatures sont à l’image des desserts au chariot. Créatives, marquées en goût, étonnantes même. Mention spéciale pour la tartelette où le lyokan (que je ne connaissais pas) éteint la puissance du chocolat. Prodigieux. Le roulé et le baba sont également très frais.


Assiette de pâtisseries chaudes
– Le cookie noisettes caramélisées, caramel et chocolat.
– Le Kouglof caramélisé au miel de châtaigner et vanille
– La madeleine au miel de châtaigner
– Le scone nature (accompagné de clotted cream/confiture de crise d’Alsace/confiture d’abricots)
– Le scone fourré à confiture de framboises

La dernière partie (ou la première si on veut commencer par cela) : sans doute la plus régressive. En étant fan de cookie, je suis tombé sous le charme : texture parfaite, caramel gourmand. Quel dommage qu’il soit si petit… !
On passe sur les scones qui sont loin d’être étouffants et qui se mangent out seuls.
La madeleine : un concentré de miel, un moelleux fou, un retour à l’enfance.
Enfin le meilleur (hors cookie) : ce kouglof ultra aérien, dont vous pouvez apercevoir les grains de vanille. Il est caramélisé, léger, fort en miel. On sent qu’il y a énormément de travail sur cette viennoiserie. Gros coup de cœur.




MON AVIS
.

Sur le lieu en lui-même : pas le plus beau palace (je préfère le Ritz ou le Crillon), mais l’Orangerie est tout de même très plaisante. Sièges très confortables, belle vaisselle. Service irréprochable, un des meilleurs pour moi (même si, je sais, c’est très aléatoire).
Sur le chariot : belle variété de pâtisseries, axées sur le chocolat, les saveurs rondes (caramel, praliné) et un aux agrumes. Du choix, du graphisme, de la variété. On trouve aussi des madeleines et deux sortes de cake.

Sur la formule : nous avons pris la plus classique et elle est déjà très fournie avec une partie salée, une partie de pâtisseries miniatures réduites et une partie sucrée chaude. Que du bonheur à mon avis avec les deux du dessus !

Sur le Tea Time en général : Vraiment une parenthèse enchantée, comme je l’ai titré. Evidemment, j’avais eu écho du talent de Maxime Frédéric et ses équipes (François Josse, Martin Jarroux…) mais cela s’est vérifié à tous les étages : des pâtisseries aux petits gâteaux. Du goût, de la texture, de l’originalité, du talent et de la créativité.
Ce Tea Time se place donc au même niveau que celui du Ritz et du Meurice (pour ses fruits). Nous sommes ressortis scotchés !
Je n’ai pas goûté aux desserts à l’assiette (Le Chocolat / La Fleur de Vacherin) mais ça ne saurait tarder tant le niveau est élevé et abouti !
.

 Le Four Seasons George V, 31 avenue George V, Paris VIII.

4 Commentaires

  1. Je confirme…Hallucinant ! J’en suis baba…et franchement envieuse!🤪😛

    1. Il ne faut pas envier 😛

      1. Mouais ! Facile à dire😜! Bon belle consolation… grandes marées et féérie des eaux… cela ne se mange que des yeux mais waouh!

  2. Le Tea Time est servi dans la Galerie il me semble. L’Orangerie c’est le restaurant étoilé sous la verrière avec très peu de tables et je ne pense pas qu’ils y servent le Tea Time (notamment parce que le service du déjeuner n’est pas forcément terminé).
    En tout cas cela donne envie et je vais sûrement me laisser tenter prochainement!
    Pour les desserts à l’assiette, je te conseille la Vanille 😊

Laisser un commentaire