La pâtisserie de Kyoko : mix franco-japonais pour Laurent Duchêne et sa femme

Un MOF (Meilleur Ouvrier de France) qui ne fait pas beaucoup parler de lui, mais qui n’en est pas moins talentueux. Je nomme Laurent Duchène. Installé dans le XVe arrondissement de Paris depuis 2010,Laurent Duchêne a d’abord ouvert sa première pâtisserie avec sa femme dans le XIIIe (2001). Un succès grandissant et un travail commun avec sa femme Kyoko, à qui il donnera le nom de la boutique rue de la Convention. Spécialisés dans le chocolat et les pâtisseries bien sûr, ils allient entre tradition et élégance.

Le couple utilise des produits de qualité, ce qui leur a valu de nombreuses récompenses. Présent en 2016 sur le Salon du chocolat, il m’avait épaté par son offre sans que je puisse m’y attarder plus que cela. Rendez-vous donc dans une boutique très accueillante, aux choix variés avec un penchant pour le chocolat bien sûr, qu’ils travaillent de main de maître. Mon choix s’est porté sur deux desserts, non pas aux antipodes, mais qui mêlent des textures et saveurs distinctes.
.

 

 

LE MILLEFEUILLE : pâte feuilletée, crème légère à la vanille de Madagascar.
Prix : 4,50 €.

Un bon millefeuille, avec une bonne crème légère à la vanille. Je préfère quand le feuilletage est davantage caramélisé, mais c’est une question de goûts.
Prix des plus raisonnables.

.
.
.
.


.

LE CROISSANT-PRALINÉ : feuilletage beurré, praliné maison.
Prix : 2,50 €.

Un feuilletage craquant, du praliné goûtu (même si plus ne me dérangerait pas) et cette jolie couleur !

 

.
.
.


LE SAIN-HONORÉ CHOCOLAT : streusel au chocolat, pâte à chou, crémeux au chocolat & chantilly chocolat 70 %, glaçage au chocolat.
Prix : 5,70 €.

Visuellement, c’est la copie-conforme de celui de Claire Damon (en moins cher). C’est gourmand, c’est bon, c’est ultra chocolaté, tout ce qu’on aime quoi même s’il n’y a pas de feuilletage dans celui-là non plus. En prime pour les petits gourmands, une surprise plein de caramel au centre. Yummy !

 

.
.
.


 

Le RUBIS : mousse chocolat blanc, gelée de framboises, génoise amande parfumée à la framboise.

Prix : 5,30€.

.
.

.
.
.

Le Rubis allie des notes de douceur et de pureté entre le chocolat blanc et la framboise qui se marient parfaitement. Ce n’est pas une nouveauté, mais faut-il encore parvenir à un alliage parfait. Il se mange en une bouchée.

 


La BUTTE : mousse chocolat goût caramel, croustillant praliné, biscuit noisette.

 

Prix : 5,30€.

 

 

 

 

Fans de chocolats, encore une fois, c’est fait pour vous ! La Butte explose en bouche grâce à la puissance du chocolat fondant et son goût caramélisé. Le croustillant noisette apport de la gourmandise, tel un semblant de pétillant sur le palet. Vraiment parfaitement maîtrisé. Intempérant.

 

 Laurent Duchêne – La Pâtisserie de Kyoko, 238 rue de la Convention, Paris XVe / 2 rue Wurtz, Paris XIIIe.

Laisser un commentaire