Sucré cœur : pâtisserie miniature, énorme gourmandise

Sucré cœur, c’est l’œuvre – le petit bébé – de Marie Dieudonné, jeune pâtissière qui a décidé de s’installer rue Manuel (perpendiculaire à la rue des Martyrs), dans le lieu même qui abritait la pâtisserie de Laurent Favre-Mot.
Passée par le Fouquet’s notamment sous les ordres de Gaëtan Fiard, la cheffe s’est lancée fin 2019 toute seule après avoir travaillé plusieurs mois pour de l’événementiel.
Son credo est particulier mais non moins intéressant : des pâtisseries miniatures mais pas seulement. Toutes créées au fil des saisons. Mais aussi quelques pâtisseries individuelles (deux ou trois en semaine/un peu plus le week-end) et des fingers. Sans oublier une offre de goûter qui va évoluer avec le temps, à l’image des cakes, cookies, etc.
Mais surtout, Marie Dieudonné a choisi de travailler exclusivement avec des produits de saison, bio en règle générale, la farine des Moulins de Versailles et surtout sans colorant ni arômes. Ainsi, les cerclages chocolatés colorés par exemple, le sont grâce à des poudres de fruits.
.

J’ai fait une première revue « d’effectif » avec plusieurs petites miniatures et deux tartelettes. Les voici :

LES PÂTISSERIES

LA TARTE TATIN : pâte sucrée farine Moulin de Versailles, ganache montée chocolat blanc, pommes caramélisées, biscuit pain de Gênes.
Prix : 6 €.


La Tatin, un joli petit gâteau d’abord, des textures et du goût surtout. Ce que j’aime beaucoup dans les créations de Marie Dieudonné (miniatures ou autres), c’est que l’on a plein de sensations en bouche. Ici, les pommes caramélisées confites à l’avance donnent tout leur sens à cette pâtisserie, délicate mais franche en saveurs. C’est beau et brillant, pourtant il n’y a ni colorant ni autre cochonnerie. Comme quoi, c’est possible.


LA TARTE CHOCOLAT-CARAMEL AU BEURRE SALÉ : pâte sucrée cacao, crème chocolat, caramel au beurre salé.
Prix : 4,70 €.

Une jolie tarte bien gourmande, avec de la texture et un équilibre intéressant. En revanche, la crème chocolat gagnerait à être un peu moins dense.


LES MINIATURES

Ce qui est intéressant dans ces pâtisseries miniatures, ce sont des saveurs franches, et leur composition qui apporte une sensation immédiate en bouche : un biscuit moelleux, une base croustillante et un enrobage chocolat en plus de la crème.


Le moins que l’on puisse dire, c’est que visuellement, ça attire. Gustativement, aussi. Les miniatures condensent en une ou deux bouchées un ou deux parfums, et ça marche à tous les coups.
Pour les pâtisseries, il y a un travail sur les goûts, les sensations en bouches.
J’aime beaucoup et je reviendrai, que ce sorti pour prendre une « mini » sur le pouce ou un gâteau pour la maison.
.

 Sucré cœur, 12 rue Manuel, Paris IXe.

2 Commentaires

  1. J’ai un doute sur la pâte sucrée cacao pour la tartelette chocolat caramel, non? (Vu les photos)

    1. En dessous non, mais dedans en base il y en avait une en forme de rond. Peut être a-t-elle été enlevée depuis

Laisser un commentaire